Intuition et HPI : pourquoi les HPI ont-ils de l’intuition ?

Intuition et HPI : pourquoi les HPI ont-ils de l'intuition ?

HiPoCAMP fille surdouee haut potentiel
HiPoCAMP|
commentaire(s) :0

Intuition et HPI : mais d’abord, c’est quoi l’intuition ?

« C’est avec la logique que nous prouvons, et avec l’intuition que nous trouvons » HENRI POINCARÉ – Mathématicien, 1880-1905

Dans le dictionnaire, l’intuition est définie comme « une forme de connaissance immédiate qui ne recourt pas au raisonnement, un sentiment ou conviction de ce qu’on ne peut vérifier, de ce qui n’existe pas encore. »

Wikipedia ajoute : 

« l’intuition prend souvent la forme d’un sentiment d’évidence quant à la vérité ou la fausseté d’une proposition, dont l’assurance est d’autant plus remarquable qu’il est souvent difficile d’en justifier la pertinence. On aura par exemple l’intuition que telle idée ou action, tel sentiment, est juste, sans savoir pourquoi. Néanmoins, il est fréquemment possible de rationaliser une intuition a posteriori. L’intuition peut ainsi jouer un rôle non négligeable dans les découvertes scientifiques5. »

L’intuition serait donc une conviction qui apparaît comme une évidence à celui qui la porte mais qu’il serait incapable de rationnaliser pour l’expliquer à une autre personne. Il pourrait le faire mais a posteriori, après l’avoir suivie et avoir pris le temps de l’analyser.

Être convaincu d’avoir la bonne réponse mais ne pas savoir expliquer comment on l’a obtenue… cela ne vous fait pas penser à quelqu’un ?

Intuition et HPI : pourquoi  sont-ils liés ?

Comme nous l’avons expliqué dans cet article sur le fonctionnement du cerveau d’un HPI, celui-ci fonctionne différemment de celui d’un enfant typique. On y trouve plus de connexions et le lien entre les neurones se fait plus rapidement. Cette combinaison lui permet de fonctionner plus intensément et plus vite que la normale.

Cette fulgurance étonne souvent. Alors que des enfants typiques devront passer par tout un raisonnement avant d’aboutir au résultat d’un problème, l’enfant HPI donnera directement la solution.

Il ne saura pas toujours expliquer comme il y est arrivé. Pour lui, ce résultat est une sorte d’évidence, une vérité.

Revenir en arrière et tenter de trouver le chemin (souvent biscornu) par lequel son cerveau est passé pour aboutir à ce résultat est toujours une corvée et est souvent laborieux.

C’est pourquoi on dit souvent que intuition et HPI sont intimement liés.

Parce que les HPI sont plus enclins à « sentir » la solution.

Parce que sans qu’ils en soient conscients, leurs neurones se sont connectés pour leur montrer le chemin à suivre. Alors c’est comme une évidence qui apparaît aux yeux du HPI, qu’il aura bien du mal à justifier auprès des autres, qui de fait auront du mal à le suivre.

L’intuition et HPI font ils toujours bon ménage ?

Cette intuition très caractéristique des HPI peut être source de merveilleuses avancées mais elle peut aussi être freinée par deux phénomènes :

1) L’incapacité ou le manque d’envie qu’a le HPI de décortiquer son intuition pour la rendre compréhensible par l’extérieur. 

Cela peut générer un manque d’adhésion de l’entourage, qui aura besoin de preuves tangibles et objectives que cette idée est la bonne pour accepter de la suivre.

Il peut même paraître pour certains totalement fou de suivre une direction basée uniquement sur l’intuition.

2) La difficulté qu’aura le HPI lui-même à accepter de suivre son intuition.

Le HPI grandit en suivant son intuition. Enfant, il la suit souvent aveuglément et lui fait entièrement confiance. C’est plus tard que les choses se compliquent.

Très souvent on observe que les HPI développent, une fois adulte, un sentiment bien connu : le syndrome de l’imposteur.

Le sentiment que si on y arrive si facilement sans savoir pourquoi, c’est qu’on a de la chance. Et qu’un jour prochain, tout le monde se rendra compte qu’on n’a aucun talent, juste beaucoup de chance. Et alors le château de cartes, sur lequel on a construit son parcours, s’effondrera.

Le HPI adulte peut alors douter de la solidité de son intuition. Autour de lui, il observe des collègues qui ont besoin de chiffres, de données, d’historiques et de projection pour prendre une décision.

Son intuition lui semblera bien fragile en comparaison. Et il peut perdre confiance. Il se conformera alors à ce qui semble normal aux autres pour pouvoir les convaincre et se convaincre lui-même.

Mais, si au final le résultat peut être le même, il perd le bénéfice de la fulgurance que lui aurait permis son intuition.

Intuition et HPI : comment aider votre enfant à lui faire confiance ?

Le monde a besoin d’intuition, de gens inspirés qui osent avancer dans une direction même si le terrain n’est pas entièrement balisé.

Sans l’intuition que la Terre était ronde, Christophe Colomb n’aurait pas cherché à rejoindre l’Inde par l’Océan Atlantique.

Sans l’intuition, Archimède n’aurait pas crié « Eurêka » et Newton n’aurait rien vu d’autre, dans une pomme tombée par terre, que l’avancée de l’automne.  

Il y a donc un vrai enjeu à permettre à un enfant HPI de comprendre le fonctionnement de son intuition, afin qu’il ne perde pas sa confiance en elle à l’âge adulte.

Pour cela il faut qu’il comprenne qu’être intuitif, ce n’est pas avoir de la chance, c’est une qualité extraordinaire qu’a son cerveau de traiter et lier entre elles un nombre important d’informations.

Que s’il sera parfois obligé de décortiquer son intuition pour emmener avec lui, il n’a pas besoin de tout se prouver à lui-même.

Son cerveau étant particulièrement efficace, son intuition sera sans doute son meilleur allié.

Alors apprenez lui à l’écouter, à la suivre et suivez le, montrez lui que vous faites vous aussi confiance à son intuition, et alors il pourra l’exprimer !

Quand il vous demande votre avis sur un choix, refusez de répondre et demandez lui ce qu’il sent lui, et suivez le !

L’intuition et le reste du monde : comment un intuitif peut-il se faire comprendre des autres ?

Suivre un intuitif, qu’on soit ou non intuitif soi-même, est toujours compliqué.

Les rationnels demanderont des preuves. Les intuitifs entreront en confrontation d’intuition, dans un débat stérile et sans fin.

Donc un intuitif, s’il veut emmener d’autres personnes avec lui, devra apprendre à rendre son intuition plus objective et rationnelle.

C’est pour cela qu’il ne faut jamais balayer de la main la demande d’un prof de maths qui attend de nos enfants HPI qu’ils démontrent leur raisonnement.

Cela leur sera utile, toute leur vie, pour communiquer, inspirer et emmener avec eux, parce que malheureusement :

« L’esprit intuitif est un don sacré et l’esprit rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don » – Albert Einstein (Physicien, 1879 – 1955).

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
© 2021 | HiPoCAMP | Tous droits réservés
Suivez HiPoCAMP sur Facebook :
Retour en haut

Accès à votre compte